Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/01/2011

4 - Les pierres dont on fait les ponts

thouet 120.jpgNous continuons notre route au Nord (vers Thouars) en tâchant de rester le plus près possible du fleuve. Parfois nous nous garons pour " fouiller " un bosquet à la recherche du cours d'eau, large de quelques mètres seulement par instants.

thouet 179.jpgCette partie du fleuve ne fut jamais navigable, même si des crues mémorables ont laissé des traces. Une multitude de petits ponts ou gués favorisent notre progression.

Scan10011.jpg

                             Pont mégalithique d'Artannes-sur-Thouet

gourgé.jpg

imagesCA8H71AS.jpgPrès de l'ancienne voie romaine reliant Poitiers à Nantes, l'ancien vicus de Gourgé s'implante à l'époque gallo-romaine. De récentes découvertes archéologiques attestent de l'existence d'une agglomération dès le 1er siècle de notre ère. Ça donne des frissons de s'asseoir là ! On se sent... Heu-eu... observés !

a Gourge_32734_Pont-Roman-de-Gourge.jpg

Scan10006.jpgScan10005.jpgPont romain ? Pont roman ? La tradition orale perd l'origine des ponts dans la nuit des temps. S'il ne reste rien des ponts romains c'est qu'ils étaient généralement en bois. Le pont de Gourgé (ci-dessus) est composé d'une chaussée étroite, sur de petites arches en plein cintre qui invitent à une datation haute (XIIème siècle?). imagesCARRR26U.jpgLes avant-becs des piles se prolongent du parapet pour offrir de petits refuges aux piétons lors du croisement de charettes.thouet 095.jpg

 De Parthenay à Saint-Loup-Lamairé où le Thouet reçoit les eaux du Cébron, le cours de la rivière s'incline progressivement vers le nord.

ze.jpg

 

st loup.jpg

 CHEVRE_LONG_BIQUETTE_STLOUP.jpgSaint Loup-sur-Thouet fut pour moi depuis une petite trentaine d'années LA référence principale, unique (et préférée, merci Gotlib) de l'histoire de ma famille en gâtine, grâce à une brique de fromage de chèvre qui portait mon nom !  (T'as vu ? Y'a mon nom d'marqué là !!!)

zano.jpg

Saint-Loup a d'abord été un château fort, placé sur une des voies joignant le Val de Loire à l'Aquitaine, dont il ne reste apparent que la partie basse du donjon carré (ci-dessous).

Ha ! Saint-Loup-sur-Thouet... et son château très semblable extérieurement à celui de Cheverny, réputé pour avoir servi de modèle à Hergé pour son célèbre Moulinsart.

IMG_4093.jpg

IMG_4096.jpg

 

 

 

 

 

 

Le donjon qui jouxte le château est lui beaucoup plus ancien. Il appartenait au château du Seigneur Drogon bâti au XIème siècle.

Le château actuel date en grande partie du XVIIe siècle et fut restauré par la famille Gouffier, une riche famille noble poitevine. Il compte parmi les plus beaux exemples d'architecture de cette époque en France. La tour carrée du XIVe siècle, accueillit le roi de France Jean II le Bon lorsqu'il fut fait prisonnier après la bataille de Poitiers. Le fameux Prince Noir y a aussi logé.

Sa forme en H fut choisie en l'honneur du roi Henri IV de France.

Dans les années 1980, il fut la propriété de Jean-Jacques Debout et de Chantal Goya.

Scan10004.jpgScan10004.jpg

IMG_4097.jpg

Saint-Loup-sur-Thouet est l'agglomération principale de la commune SAINT-LOUP-LAMAIRÉ qui regroupe aussi les villages de Lamairé, Crémille, Marouillais, Naide et de nombreux hameaux.

IMG_4100.jpg

La commune est irriguée par trois rivières : Le Thouet et le Cébron qui confluent juste en amont de Saint-Loup et le ruisseau du Gâteau (ou l'Acheneau) qui se jette dans le Thouet en aval du village.

IMG_4076.jpg

a imagesCAXC876X.jpgCette petite ville s'enorgueillit d'avoir donné le jour à Saint Théophane Vénard décapité au Tonkin, non pas parce qu'il avait une tête de con (voir photo) mais pour y avoir soutenu la chrétienté, envers et contre tout. Son martyre lui valu d'en perdre cette tête là et de finir bien heureux... à 32 ans. (si ça, c'est pas'd'la veine !)

a220px-Voltaire.jpg Ici aussi, et par ailleurs, est le berceau de la famille Arouet, aïeux de François-Marie Arouet dit Voltaire qui disait : "Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dîtes, mais je défendrai jusqu'à la mort votre droit de le dire". Voltaire est mort de sa belle mort, à 84 ans.

T'as qu'à croire !!

IMG_4082.jpg

IMG_4103.jpg

IMG_4105.jpg

Oups... Quel calme ! Je crois que lors de notre tour en ville (de Saint-Loup-sur-Thouet), nous n'avons pas rencontré âme qui vive ! Etait-ce l'heure de la sieste ? Impressionnant !

Allez, il est temps de repartir. Nous avons rendez-vous, une fois de plus avec l'Histoire

za.jpg

st jouin.jpg

En effet, un peu plus au nord-est, la commune de Saint-Jouin-de-Marnes compte les siècles depuis ...

les années... 300 et des poussières !

a 500px-Saint-Jouin-de-Marnes_3.jpg

Scan10012.jpgEnfin, quand je dis "300 et des... " c'est sans compter que déjà bien avant notre ère, gallo et romains avaient tracé un long chemin rectiligne allant de Poitiers à Nantes ou bien Angers.

<=== un chemin qui passait par là ! voir site

Cette voie fut rebaptisée plus tard "Chemin de Saint-Hilaire", qui fut évêque de Poitiers en 350.

a imagesCAQ82ZL3.jpg...Et c'est au bord de ce chemin qu'au IVème siècle (vers 341) que décidait de faire une pause un ermite, appelé Jovinus, qui donnera son nom au site. a imagesCAZYDRA1.jpgPris d'un grand besoin de solitude "Jojo" décide de coincer là,  au milieu des marais de la Dive, sur un site appelé Ension. Pas'd'tension-dans-les-bars, puisque c'est sympa pour la médit' il fonde un petit oratoire, autour duquel se forme très vite une communauté d'hommes très biens, partageant la même vocation contemplative pour le rien foutre, le fromage de chèvre, les cheveux courts et les grandes robes blanches et marrons, bien amples sous les bras (trop cool).

aa det4.jpgAu fil des siècles, cette communauté s'agrandissant et se structurant autour des reliques de saint Jouin, (un shilom, deux silex et une petite boulette de truc bizarre) le besoin d'édifier des bâtiments se fait sentir (lui aussi). Plusieurs églises sont successivement bâties sur le site (et sur le dos des contribuables) et bientôt Ension possèdera la plus ancienne abbaye de l'Occident. Son 3ème abbé, Saint Généroux, fondera une nouvelle communauté, on en reparlera tout à l'heure...                                   Saint Généroux (himself) =>

a Royaume_Wisigoths_2.jpg

Le Vème siècle va mettre une grande claque à tout ce petit monde, avec l'arrivée surprise d'une bande de garnements surnommés : les Wisigoths.

On ne rentrera pas dans les détails (ils sont tous là), mais il faut quand même savoir que notre petite vallée se trouve pile-poil à la frontière des deux MONDES !

Les conséquences ? Nous n'aviez qu'à écouter en classe au lieu d'écrire des "mots doux" !

a imagesCAKEUH6J.jpga det5.jpgMais signalons quand même que si c'est notre cher Clovis au VIème siècle qui soumet les Wisigoths et rétablit la paix dans notre région (507), vite fait-bien fait, c'est sa petite copine contemporaine Radegonde, (future reine de France, rien que ça) qui va venir faire ses  petits patés dans l'Poitou. En 552, elle fonde le monastère Notre-Dame (deve-nu depuis Sainte-Croix).

Statue énigmatique assimilée traditionnellement à Saint Jean l'évangéliste. Ses longues tresses font plutôt penser à une femme élevée à la sainteté :                                 Sainte Radegonde par exemple ? ==>

a 220px-Blason_ville_fr_Vertou_(Loire-Atlantique)_svg.jpgC'est au cours du VIIème siècle que l'évêque de Nantes, Félix, confie à Martin de Vertou la mission d'évangéliser le sud de son diocèse et même au delà vers le bas Poitou. Sa mission l'amène jusqu'à Ension, où la vie communautaire était plus ou moins réglée. Il réussit à imposer la célèbre règle de saint Benoît comme modèle de vie aux hommes de la communauté.

a imagesCAA5NWZ4.jpgDans le deuxième quart du IX ème siècle les Vikings débarquent sur nos côtes, obligeant maints monastères à fuir devant eux. Les moines de Saint-Martin-de-Vertou abandonnent leur monastère en emportant les reliques de leur saint fondateur. a imagesCA3WWF03.jpgEn 843, avec l'aide de Louis le Pieux, ils se réfugient à Ension. (et oui ! Encore...) Ils donnent véritablement une nouvelle impulsion au monastère en y réaffirmant la règle de saint Benoît qui était tombée en désuétude. Grâce à leur réseau de paroisses fondées par Martin de Vertou, l'abbaye d'Ension étend son autorité spirituelle sur tout le bas Poitou.

 C'est ainsi qu'au cours de la deuxième moitié du XI ème siècle est lancé un projet très ambitieux, celui de bâtir un nouvel édifice aux dimensions exceptionnelles...

a FR-Saint_Jouin_de_Marnes-Saint_Jean-4641-0004.jpgqui dix siècles plus tard témoigne encore de la puissance de la foi de ses bâtisseurs. Il va traverser des siècles d'invasions, de guerres, de troubles naturels et civils, pour parvenir jusqu'à nous, dressant au milieu du petit bourg, sa majestueuse silhouette :

127 paroisses dépendèrent de la puissante abbaye

h6domaine.jpg

La construction de l'église abbatiale actuelle a lieu entre 1095 et 1130, par le moine Raoul.

Mais revenons à nos mout ... Brebis !

aa det4 2.jpgEt en l'occurence à celles qui voulurent bien accompagner notre cher abbé Généroux, qui sur la fin du IVème siècle, avait pris l'habitude de s'éloigner un peu de "son" abbaye de Saint Jouin-des-Marnes, pour venir se recueillir dans un pt'it coin tranquille... au bord du Thouet !

Avec quelques potes à lui, il venait ici vider quelques chopines et, bonant-bonant, fonder une pt'ite communauté au large de St Jouin-Jouin...

IMG_4139 2.jpg

neolithique-illustration-b-.jpgMais ce n'étaient pas là les premiers hommes a y avoir pensé ! Déjà à cet endroit, et à des époques bien plus reculées (néolithique final & âge de Bronze) les humains avaient dressé leurs barricades et creusé des fossés pour défendre cette boucle du Thouet (fouilles archéologiques et photos aériennes).

Est-ce tout ce passé qui inspira Saint Généroux ?

IMG_4139.jpg

imagesCASFGW0Y.jpgA La Combe sud, à 300 mètres du Thouet, un cimetière mérovingien fut sondé en 1969. Sarcophages, dépotoirs, bijoux, attestent le passage ici des contemporains de Clothaire 1er, vers la moitié du VIème siècle.

Est-ce tout ce passé qui inspira les fils de Clovis ?

 

IMG_4138.jpg

Depuis le début des temps, les hommes ont connu ce chemin, le long de cette rivière; puis ils se sont assis là, fait un feu, puis deux, enfin un village, qui pris le nom de son fondateur.

st generoux.jpg

imagesCAS2U59P.jpg0 imagesCAZ4Y0V8.jpgAprès la mort de Généroux, le 16 juillet 521, on vint de plus en plus nombreux en pélerinage pour visiter les reliques du Saint, conservées dans une chasse en pierre jusqu'à leur disparition lors des invasions impies.

Des ponts furent bâtis, de tous temps, de plus en plus grands, de plus en plus solides...

IMG_4136.jpg

pont st generoux.jpgCelui-ci date du XIIIème siècle. Il possède cinq arches. Les piles sont là aussi renforcées par des avants-becs triangulaires pour résister aux crues fréquentes à l'époque.

Au niveau de la chaussée, les piles ménagent des refuges où les piétons pouvaient se déporter lors du croisement de chariots.

Une croix plantée sur sur le parapet assure la protection symbolique du passage.

IMG_4137.jpg

Le pont reliait à l'époque le bourg situé en aval au château en amont, dont il ne reste que quelques ruines envahies par la végétation.

IMG_4140.jpg

Idem du couvent construit un peu plus tard...

IMG_4122.jpg

... Et au bout de couloirs et d'allées à jamais perdues, de porches infranchissables, de souvenirs murés solidement dans l'indifférence la plus totale,

se dresse ce qui est peut-être (ou pas loin)

la plus ancienne église du Poitou.

IMG_4131 copie 2.jpg

...et peut-être même, de France

construite sur un tas d'os

pas très loin de la grotte...

 

 voir la suite : Un cas dans la grotte

Les commentaires sont fermés.