Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/01/2011

Vacances hiver 2011 : épi... Logg !

" Haaa! Les vacances sont finies ! Il va falloir retourner... A LA MER ! "

a.jpg

P1010851.jpgQuel bonheur pour un petit citadin de la banlieue parisienne (78) de s'installer un jour au bord de la mer. Une dizaine d'années passées là et on s'aperçoit que l'on ne pourra jamais plus vivre ailleurs qu'au bord de l'eau...

Au bout du monde. Là où la terre s'arrête. Là où l'on ne fait plus le malin. De là, où tout est parti...

P1010852.jpgCe doux sentiment de privilège, avouons-le. Vivre là où quelques uns ne peuvent venir que quelques jours, après tant de sacrifices. Une destination chérie si attendue, si désirée tout au long de l'année ! Et bien, après le ski, la route et les promenades urbaines l'évidence nous a saisis à la gorge : ELLE  NOUS MANQUAIT : 

MER EN VUE !!!

P1010850.jpg

Enfin, la grande... Bleue ?

P1010861.jpg

P1010871.jpgAllez, allez... Consolez-vous, lointains citadins encore au boulot. La magie des bords de mer est dans vos yeux et dans vos coeurs. C'est vous (et le soleil) qui faîtes rire les mouettes, danser les drapeaux du Club Mickey, frire les beignets au chocolat, roussir les chichis, rougir les filles aux jolis seins et jouer au beach-volley les garçons aux beaux abdominaux...

P1010866.jpgC'est vous et vos yeux écarquillés que vous êtes venus observer ici. La preuve : le monde attire le monde. Sur les plages, dans les restos, dans les clubs, dans les magasins, sur les trottoirs. Impossible de résister à la foule. Toute alternative n'est que mélancolie et solitude. Éventuellement : poésie ! Nostalgie ! Repos ! Réflexion ! Calme ! Silence ! Mais pour combien de temps supportables ?

P1010867.jpg

Non, rien ne vaut la joie, l'ivresse, les rires, la société... La compagnie. A quoi bon les décors sans les acteurs ? A quoi bon les manèges immobiles ? A quoi bon les lumières éteintes si ce n'est pour rêver de lueurs passées et à venir ?

A quoi bon un Remblai vide et silencieux ? Tout de bitume propre et de plantes rempotées ! A quoi bon le silence si le sommeil qu'il autorise n'est pas peuplé de rêves vivants et colorés ?

P1010870.jpg

P1010863.jpgEtre ou non, là où cela se passe.

Cette fin de vacances sur les plages désertes en hiver donne un relief tout particulier à notre projet professionnel "fotogag" et à notre projet de vie "hérisson" (sur le bord des routes).

Un doux va-et-vient entre la foule et la solitude, avec comme seule certitude que celle d'être libres à tout instant de pouvoir choisir... entre les deux !

P1010869.jpg 

nous sommes du soleil  (Yes, Topographic Ocean 1976)

transit.jpg

P1010755.jpg... à la 23ème seconde nous décidons d'aller grignoter un sandwich au poisson frais surgelé en écoutant avec délice et curiosité des hollandais raconter des histoires d'hollandais en hollandais.

Enfin de reprendre la route pour retrouver les nôtres à Feignies dans le nord de la France.

P1010881.jpgAnecdote (la nuit tombée) : était-ce encore au Pays-Bas ou déjà les Flandres ? Nous avons, entre deux somnolences routières, le régulateur de vitesse bloqué à moins 2 sous l'amende, effectué :

la traversée du Mozambique !

Dans une ambiance de brousse, un bac nous propose de traverser un fleuve pour quelques dollars.

La main sur fusil de chasse nous acceptons le deal...

P1010882.jpg

1 minute 10 plus tard, nous reprenons pieds sur l'autre rive. On l'a échappé belle !

***

P1010663.jpg P1010884.jpgNous arrivons de nuit dans le Nord de la France.

Au petit matin (gris) nous retrouvons le cadre chaleureux de la maison familiale de Feignies avec une bonne pluie bien de chez nous.

C'est le temps de griller quelques gaufrettes à la cassonade pour réchauffer les coeurs.

Et ça marche !

P1010887.jpg

chien.jpg

 

 

 


Les commentaires sont fermés.