Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/01/2011

3 - Mille ans et demi

Après une courte course au nord, la jeune rivière, hésitante et fragile prend la direction sud, sud-est et parvient enfin à Secondigny, sa première grande bourgade traversée.

carte vallée du thouet brut.jpg

secondigny.jpg

secon.jpgLe château médiéval, rasé depuis longtemps, n'a laissé que son empreinte dans le tracé des rues; L'église Sainte Eulalie est le seul monument restant au coeur du bourg. Elle apparait au visiteur sous la masse imposante de son clocher en granit.

imagesCAXZ7HNW.jpgLe long de la voie qui reliait Parthenay à la Vendée, le bourg s'est développé grâce à la production des étoffes de laine dites tiretaines. Au début du XVIIIème siècle, Secondigny possédait encore 3 fabriques de tissus et 3 moulins à foulon.

Scan10010.jpgLa grande forêt domaniale de Secondigny, qui fournissait le bois des chantiers de marine de Rochefort, a longtemps soutenu l'économie locale. Le souvenir de cette production s'est estompé au profit de la culture de la pomme clochard, depuis le début du XXème.

plan d'eau des Effres à Secondigny

t.jpg

v.jpg

w.jpg

parth.jpg

parthenay.jpg

thouet 213.jpgParthenay

En arrivant à Parthenay, le Thouet a déjà sillonné la Gâtine d'ouest en est sur une bonne quinzaine de kilomètres. Ses eaux ont été gonflées à l'entrée de la ville par la Viette et le Palais, entre autres. Si la vallée du Thouet est peu profonde au niveau de Parthenay-le-Vieux jusqu'à la confluence avec le Palais, elle est en revanche beaucoup plus encaissée au niveau de la traversée de la vieille ville.

parthenay_chateau.jpg

Le nom de Partenay apparaît au début du XIe siècle et désigne alors peut-être l'actuel village de Parthenay-le-Vieux. Les premières traces d'occupation humaine sur le site du château remontent autour des Xe et XIIe siècles. 

fosse_tour_v.jpgDurant la première moitié XIIIe siècle (à partir de 1227), on voit les premières constructions à usage militaire. L'ensemble est fortifié les années suivantes. Le château subit encore des modifications au XVe siècle. Il est rasé en 1830.

Les ruines sont classées monuments historiques le 2 septembre 1994.

<== Château de Parthenay

y.jpg

100px-Blason_Parthenay_svg copie.jpg

 La première dynastie de seigneurs locaux est dite des "Parthenay L'archevêque" car elle s'enorgueillissait d'avoir un ancêtre archevêque de Bordeaux.

Bernhard_von_Clairvaux_(Initiale-B).jpg

 

cf dossier Josselin Archevêque de Bordeaux : fil_histoire11-20[1].pdf

Ces seigneurs étaient de puissants barons et contrôlaient une partie importante du Poitou, ce qui leur permit de se révolter souvent contre leurs suzerains les comtes de Poitiers, puis contre les rois de France ou d’Angleterre.z.jpg

170px-GuillaumeX.jpgSi la légende relayée par Coudrette, un troubadour auquel le seigneur Guillaume VII de Parthenay, commanda le “Roman de Mélusine”, attribue la fondation du bourg et du château à la fée Mélusine, il faut plutôt y voir l'oeuvre des seigneurs de Parthenay Larchevêque.

<== Liste des Seigneurs de Parthenay

Le premier d'entre eux à être connu est Guillaume Ier, cité en 1012

Les possessions importantes des seigneurs de Parthenay en font rapidement une des plus puissantes lignées seigneuriales du Poitou, qui participe activement au développement des bourgs en Gâtine et à la mise en culture des terres autour des châteaux et des églises.Retour-au-Moyen-Age_reference.jpg

Ils s'engagent naturellement dans les guerres féodales de l'époque : ainsi en 1104, les armées poitevines et angevines s'affrontent devant Parthenay car le seigneur Ebbon est allié du comte d'Anjou Geoffroy Martel contre le comte de Poitou. En 1122, ce dernier prend la ville.


Liste des Comtes de Poitiers et d'Aquitaine===>

za.jpg

imagesCAX9Z397.jpgComme dans beaucoup de villes médiévales, l’activité économique s’organise par quartiers. Du Moyen-Age au XIXe siècle, les tisserands et leurs ateliers s’installent au bord du Thouet, dans le quartier Saint-Jacques.
imagesCA0LBHN4.jpgimagesCA1WLV1J.jpgOn y cultive des plantes tinctoriales, comme la guède. Les draps sont vendus sur les étals des maisons à pans-de-bois, et exportés dès le XIIe siècle dans toute la France.

zb.jpg

eglise11.jpgLe chemin de Saint-Jacques de Compostelle traverse la ville du nord au sud. Le souvenir du passage des pèlerins, nombreux dès le XIIe siècle, est encore très présent dans le paysage urbain. imagesCAMQYYWX.jpgAvant d’entrer dans la ville, ils pouvaient se recueillir dans l’église Saint-Jacques. Passant le pont Saint-Jacques et la porte de ville du même nom, les pèlerins remontaient la rue de la Vau Saint-Jacques, principale artère de la ville médiévale.
Echoppes et auberges s’ouvraient pour eux au rez-de-chaussée des maisons à pans de bois. ssddddsss Site Pélerin à Parthenay===>

zc.jpg

imagesCA1WLV1J.jpgtanneur.jpgUne autre activité artisanale est née de la rivière : les tanneries et les moulins à tan se regroupent dans le quartier Saint-Paul.
Le prieuré de Saint-Paul est fondé à la fin du XIe siècle par le seigneur de Parthenay pour favoriser le développement d’un bourg.

un site très sympa : L'échoppe d'Eowyn (Colmar). Pour tous les amoureux du Moyen Age. et du jeu historique, voire Heroic Fantasy... Je n'ai pas encore tout lu, mais ça m'a l'air bien documenté !

A voir====>

zd.jpg

On n'a pas tous les jours 1000 ans !

 parthenayruedelavaux_1.jpgSi il est quasi certain que les rives du Thouet ont été occupées dès le paléolithique (250.000 à 10.000 avt J.C.) la baronnie de Parthenay (vassale du Vicomte de Thouars) n'apparaît dans les textes en tant que telle qu'à partir de l'an 1012

C'est ainsi que la ville séculaire, s'apprête l'année prochaine à fêter son millénaire !

parth1.jpgInutile de dire, qu'après avoir baptisé le hérisson à Hérisson, nous nous rendrons à Parthenay pour la fête !

<=== site de la fête du millénaire

thouet 206.jpg

thouet 282 3.jpg

voir la suite : Les pierres dont on fait les ponts

 

Les commentaires sont fermés.